Rebondir après un licenciement: 3 erreurs à ne pas faire

Ce n’est jamais simple d’apprendre que l’on est “remercié” ou que “le poste est supprimé”, ou encore que la structure n’a plus la possibilité de vous garder. Quel que soit le vocabulaire soigné (ou pas) employé, on vit toujours mal le fait d’être mis à la porte et c’est bien normal ! Alors comment rebondir après un licenciement sans faire de faux pas ?

Notre mission côté Human Tempo n’est pas de vous aiguiller au niveau légal, ni même au niveau orientation professionnelle à ce stade, mais tout simplement de vous proposer des solutions pour que ce passage classique soit le moins difficile possible à vivre. Il s’agit d’être là pour vous aider à faire le point, tourner la page sans remords et vous projeter de manière positive dans la suite, malgré la situation.

Aussi, nous vous proposons un point sur les trois erreurs à éviter lorsque l’on quitte son emploi de manière non souhaitée.

Pour rebondir après un licenciement de manière constructive, mieux vaut éviter de :

man wearing eyeglasses sitting beside table

#1 En faire une histoire personnelle

“Le boss m’avait dans le nez, je sais bien qu’il ne m’a jamais donné ma chance, c’est vraiment injuste.” OK, c’est peut-être vrai, et alors ?

Rappelez-vous : c’est un contexte pro. Ce n’est pas vous, la personne, dont on ne veut plus, c’est votre rôle dans la structure qui n’est plus nécessaire, ou alors c’est la manière dont vous incarnez ce rôle qui ne convient pas à la structure (incarnée par le boss).

La structure n’a aucun moyen de vous juger sur qui vous êtes, elle ne peut que se prononcer sur l’utilité que vous avez pour elle. Et si ça ne matche plus, le résultat est souvent un départ, ce qui est dans l’ordre des choses (du moins dans le privé).

Vous êtes toujours la même personne que la veille, avec les mêmes qualités et les mêmes défauts. Une autre structure vous trouvera peut être formidable. Quoi qu’il en soit, ne perdez pas de temps avec les rancoeurs et les ruminations !

woman walking near concrete buildings

#2 Partir en claquant la porte

Alors on ne va pas dire le contraire : c’est parfois tentant ! Mais… Le monde est toujours plus petit que l’on ne pense. Le réseau professionnel est toujours un élément très (très) utile dans la vie. Même si on change complètement d’orientation !

Donc autant laisser une bonne impression en partant. L’image d’une personne raisonnable, stable, équilibrée, sûre d’elle et de sa capacité à rebondir.

Même si les négociations ont été difficiles, même si vous avez eu l’impression d’être face à des personnes malhonnêtes ou sans coeur, laissez tomber.

Offrez-vous le cadeau de partir dans les meilleurs termes possibles, sans amertume, sans rancoeur inutile. Ce qui compte c’est l’avenir, et pas d’avoir le dernier mot, non ?

serious woman working on laptop at home

#3 Chercher immédiatement un autre emploi

Bien sûr, il faudra y venir. Mais prenez le temps de le faire pour les bonnes raisons. Trop souvent, c’est l’angoisse du vide qui nous pousse à vite, très vite retravailler. Le besoin de prouver à soi (et à son ex boss ; ) ) que l’on est pas un loser !

Sauf urgence financière, prenez un peu de temps pour vous reposer. En effet, un départ non souhaité, voire inattendu, est toujours stressant, donc fatigant ! Autant arriver à votre recherche d’emploi en pleine forme.

Puis prenez quelque temps pour faire le point.

Quelles sont vos aspirations ? Y-a-t’il une formation que vous aimeriez faire ? Ou alors un rêve que vous pouvez accomplir ? Peut-être est-ce le moment de revoir ces amis (qui pourraient d’ailleurs avoir des pistes d’emploi pour vous).

Honnêtement, ce temps n’est pas perdu, ni “volé” à Pôle Emploi. C’est l’occasion de prendre les bonnes décisions et cela devrait vous permettre de trouver plus facilement un emploi qui vous correspond vraiment, dans lequel vous pourrez vous épanouir.

Nous espérons que cette liste des 3 erreurs à ne pas commettre vous aura été utile.

Human Tempo propose plusieurs ressources pour les personnes en rupture de contrat de travail, qui souhaitent rebondir après un licenciement de manière positive et sereine. Vous pouvez commencer par répondre à notre test et recevoir l’avis de notre équipe, en cliquant ici

Vous pouvez aussi découvrir plus en avant notre césure Change : 5 jours pour accompagner les changements de carrière et tourner sereinement la page.

%d blogueurs aiment cette page :