Financer son programme

Si la plupart de nos participants financent leur programme sur leurs fonds personnels, il existe plusieurs solutions pour demander une prise en charge partielle ou totale de votre programme Human Tempo. Le succès n’est pas garanti car le véritable coût du mal-être est encore mal connu, mais cela vaut la peine d’essayer !

man and woman near table

En effet, nos programmes sont bénéfiques :

  • Pour vous au premier plan, évidemment, car la santé et le bien-être, ça reste essentiel
  • Pour votre employeur qui récupère un collaborateur en meilleure santé, avec une vision claire
  • Pour votre mutuelle, qui paye la majeure partie de votre salaire lors de votre arrêt, puisque vous évitez de partir en arrêt maladie ou réduisez la durée de cet arrêt
  • Pour la Sécurité Sociale (et donc nous tous) puisque c’est cet organisme qui paye la majeure partie du salaire de la personne en arrêt
  • Et pour votre famille et vos proches qui retrouvent la personne qu’ils aimaient
Quelles sont les prises en charge possibles selon votre situation :
pexels-photo-5336985.jpeg

#1 Vous êtes en poste

Votre employeur peut prendre en charge tout ou partie de votre programme :

  • Par le budget formation, puisque Human Tempo est un organisme de formation reconnu. L’interlocuteur, dans ce cas, sera le responsable formation. Nous transmettrons alors un devis, une convention de formation ainsi que tous les documents permettant la prise en charge. Le traitement peut être un peu long du côté des organismes validant la prise en charge.
  • Par le budget RH, sur son axe bien-être des collaborateurs. L’interlocuteur sera votre responsable RH. Normalement, un simple devis suffit, et la décision devrait être plus rapide puisqu’elle revient au seul employeur.
  • NB : il est possible de demander ces financements même si votre entreprise est en liquidation.

Quels arguments présenter à votre employeur ?

  • Expliquez en premier lieu que votre démarche part de votre souhait d’agir de manière responsable par rapport à une situation qui peut dégénérer. Vous ne voulez imposer votre fatigue et votre stress chronique ni à votre manager, ni à vos collègues, et avez besoin d’aide pour trouver les meilleures solutions.
  • Insistez sur le fait que les programmes Human Tempo sont orientés efficacité et résultat, avec l’objectif affiché de permettre un retour rapide et serein au travail.
  • Vous pouvez citer la durée moyenne des arrêts pour épuisement : 7 mois, et le taux de rechute moyen : 50%. En comparaison, prendre 5 jours pour venir à un programme préventif paraît très raisonnable.
  • Si vous partez en arrêt, le coût pour l’employeur est non négligeable : il faut vous remplacer tout en payant votre salaire (entre 1 et 3 mois selon votre convention collective), l’équipe est désorganisée, etc…
  • Gérer votre arrêt prendra beaucoup de temps à la RH, bien plus que de vous accorder le stage Human Tempo.
  • Et enfin vous pouvez citer nos anciens participants : ceux qui viennent en étant en poste indiquent qu’ils ont évité de partir en arrêt, ceux qui viennent en étant en arrêt indiquent que, s’ils avaient pu venir avant l’arrêt, ils auraient pu l’éviter.

Téléchargez ici une présentation que vous pourrez fournir à votre employeur pour les séjours Retrouver l’équilibre, Sortir de l’épuisement et Bilan de santé :

Téléchargez ici la présentation à fournir pour les séjours Oser Changer :

man sitting on the couch with his laptop

#2 Vous êtes en arrêt maladie

Votre organisme de prévoyance (souvent le même que votre mutuelle) peut vous proposer une prise en charge.

  • Soit parce que nous avons un accord avec votre mutuelle. Pour l’instant, nous avons un accord avec la MGEN pour une partie de ses bénéficiaires, mais sommes en discussion avec les autres organismes.
  • Soit via le budget qu’ils dégagent pour les soins de toute personne en situation d’arrêt de travail.

Quels sont les arguments à présenter à votre mutuelle / organisme de prévoyance ?

  • Commencez par expliquer à votre mutuelle que vous êtes en arrêt suite à un épisode d’épuisement professionnel. En effet, ils ne disposent pas de cette information qui est de nature confidentielle.
  • Indiquez que votre souhait est de rester en arrêt le moins longtemps possible, et que c’est pour cela que vous avez repéré un programme qui vous permettra d’aller mieux, rapidement.
  • Démontrez que le coût du programme est minime par rapport au coût de votre maintien de salaire (à ramener à votre salaire). En général, le séjour est amorti dès que le participant revient au travail 1 à 2 mois plus tôt que prévu.
  • Rappelez à la mutuelle la durée moyenne d’arrêt pour épuisement : 7 mois, et le taux de rechute : 50%. Mettez en regard le fait que 74% de nos participants en arrêt retournent vers l’emploi dans les 3 mois.
  • Vous pouvez mentionner le fait que notre structure prend en charge les bénéficiaires de la MGEN. Nous sommes donc déjà partenaires d’une des plus importantes mutuelles de France.

Nous sommes disponibles pour échanger avec votre employeur ou votre mutuelle pour expliquer notre démarche et nos résultats. N’hésitez pas à nous solliciter.

%d blogueurs aiment cette page :