On parle souvent de la qualité de l’enseignement en Scandinavie, qui fait la part belle au savoir-être autant qu’au savoir-faire. Qu’en est-il au travail ? Les scandinaves ont-il réussi à transposer cet environnement ouvert, équilibré et créatif dans les bureaux ?

Je reviens tout juste de quelques jours à Oslo et voici ce que j’ai compris.

Les norvégiens valorisent avant tout un bon équilibre entre la vie professionnelle et la vie personnelle. Aussi, il est courant d’avoir des horaires de travail commençant vers 8h le matin pour se terminer à 16h l’après midi, ce qui laisse largement le temps de profiter de ses enfants et d’organiser des activités. D’autant plus que les pistes de ski aussi bien que les plages sont accessibles depuis Oslo par le métro.

Personne ne vous en voudra si vous avez un rendez-vous médical à 11h qui nécessite que vous vous absentiez une heure du bureau, ou si vous prévenez que vous ne serez pas là vendredi matin car c’est le spectacle de l’école de votre enfant. Rester tard au travail n’est pas un signe de zèle mais plutôt d’inefficacité dans la journée…

Les pauses café/pâtisseries/bonbons sont courantes, et les bureaux disposent de cuisines bien équipées pour cela, en revanche la culture de la pause déjeuner est bien différente, les norvégiens optant plutôt pour la formule « sandwich avalé à son poste », ou au maximum en 20 mn sur un banc au soleil.

Avoir 7 semaines de congés payés n’est pas rare, et le congé maternité, ainsi que le congé paternité, peut durer jusqu’à une année. D’ailleurs, en juillet, la Norvège se vide et tous les habitants vont prendre le soleil dans le Sud de l’Europe !

Je ne suis pas allée en Suède, ni au Danemark et en Finlande, mais je comprends que l’ambiance de travail y est aussi casual et bon enfant, avec la musique dans tous les bureaux et des pauses conviviales dans la cuisine, en compagnie des directeurs qui sont très accessibles et low profile.

Et il ne faut pas oublier que le système scandinave de « flexi-sécurité » prend très bien en charge les dépenses de santé, d’éducation, de retraite ou de chômage. Ce qui enlève du stress !

Alors avec tout cela, les scandinaves sont-ils plus heureux au travail ? Hé bien oui !

happinessindex_universum

Selon cette étude de 2009, ce sont bien les scandinaves qui trustent les meilleures places du classement. Tout n’est pas parfait et, comme partout ailleurs, il y a des personnes qui sont épuisées et en burn-out, mais le fait de pouvoir mettre l’accent sur l’équilibre vie professionnelle / vie personnelle compense bien des problèmes au bureau…

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :